CONGRÈS du C.T.H.S. Comité des Travaux Historiques et Scientifiques / Rennes, 22 – 27 Avril 2013

Proposition de communication

Entre santé publique et gastronomie : « le Breizh Paradox »

CARO Guy, médecin-anthropologue, enseignant-chercheur, directeur « Le Banquet »,
recherche appliquée « le manger, le boire et la santé »
7, rue du Commerce 22330 PLESSALA

RÉSUMÉ

Entre les recommandations de santé publique sur le manger et le boire et les cultures régionales et nationale de la gastronomie, dont l’œnologie est très proche, le fossé se creuse en France.

Générée par les lobbies de l’agro-alimentaire et les lobbies de santé publique de lutte contre l’obésité et contre l’alcoolisme, une « cacophonie alimentaire » s’est installée, depuis une vingtaine d’années, dans les discours et les pratiques qui s’adressent aux consommateurs, désorientés. Le combat fait rage.

« Le Breizh Paradox », concept né en 2010, illustre cette incohérence. Il concerne 2 contrastes : entre alimentation et obésité, entre problèmes d’alcool et consommations quotidiennes de boissons alcoolisées parmi les jeunes, en Bretagne.

Une approche transdisciplinaire peut-elle redonner du sens et de la cohérence à ces questions marquées par la complexité, la diversité, la singularité, la variabilité ?

Une transmission intergénérationnelle du savoir-manger et du savoir-boire peut-elle être pensée et mise en œuvre ?

MOTS-CLES

Gastronomie, œnologie, santé publique, Breizh-Paradox, transmission, savoir-manger, savoir-boire.

PRINCIPALES SOURCES

APFELDORFER G., BOUCHARD C., BRILLAT-SAVARIN J.A., CARO G., CORBEAU J.P., FISCHLER C., LE BARZIC M., MASSON E., MORIN E., ORY P., PITTE J.R., POULAIN J.P., PUISAIS J.

Sites : ars.santé.fr ; inpes.santé.fr ; le-banquet.fr ; lemangeur-ocha.com ; mangerbouger.fr ; slowfood.it.

Baromètres Santé, enquêtes ESCAPAD, OBEPI.*

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.