Education à la citoyenneté et transmission familiale du savoir-boire et du savoir-manger

Les questions du manger et du boire sont des questions vitales, inscrites dans les histoires, les traditions et cultures, y compris les cultures religieuses, des divers pays à travers le monde.
Elles sont porteuses de valeurs individuelles, conviviales, festives et sacrées. Elles sont au cœur de la philosophie, en particulier sur les questions du plaisir, de la souffrance, de la recherche de la sagesse (sage au sens de « qui a du jugement, qui est avisé, sensé dans sa conduite »).
Le partage d’un repas et de boissons peut être un support de dialogue et de convivialité, de respect de l’autre, des autres, dans leur différence et leur diversité. Notamment dans la différence et la diversité de leurs choix et goûts alimentaires (par exemple, insectes, cochon, boissons alcoolisées, autorisés ou non).

Deux définitions actualisées sont proposées :
Savoir-boire, c’est « être capable d’apprécier les boissons, alcoolisées ou non, et d’en maîtriser les risques, individuellement et collectivement ». (dans « De l’alcoolisme au savoir-boire »,
Guy Caro, Ed. l’Harmattan, Paris, 2007).
Savoir-manger, c’est « être capable d’apprécier les aliments et de maîtriser, individuellement et collectivement, les risques de troubles alimentaires ». (dans Conférence-débat, au Café des Sciences du Pays de Morlaix, 6 novembre 2008, Guy Caro. Editions « Le banquet », 19 pages).

La transmission du savoir-boire et du savoir-manger peut-être support, signe et agent de l’éducation à la citoyenneté, mise à l’ordre du jour en France après les 7 et 11 janvier 2015.
Et de l’éducation à la laïcité entendue notamment au sens de « L’esprit du 11 janvier » : c’est-à-dire avec une composante de connaissance et de respect mutuel des religions, de l’athéisme ou de l’agnosticisme. « Il y a plus d’agnostiques que d’athées » : citation dans « le Petit Robert 2014 »
Coexistant avec une transmission savante, une transmission professionnelle, une transmission scolaire, la transmission familiale est une composante majeure de la transmission populaire du savoir-boire et du savoir-manger.

Guy Caro, 29 janvier 2015

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.