Pour Charlie

Ma douleur, en ce jour de deuil, vient de la perte de cette équipe de « Charlie » que j’ai apprécié depuis sa création.
Cette douleur est plus particulièrement personnalisée par Wolinski. A deux reprises, dans ma vie, j’ai eu la chance de le côtoyer de près : complices et solidaires.
En 1990, à l’occasion d’un premier livre collectif, que j’ai coordonné, puis en 2006, pour un second livre « de l’alcoolisme au savoir-boire », aux Editions l’Harmattan, j’ai pu mettre en couverture l’un de ses dessins, ci-dessous.

De l'alcoolisme au savoir-boire - couverture

De l’alcoolisme au savoir-boire – couverture

Au printemps 1970, psychiatre, j’ai été choisi comme directeur d’une clinique psychiatrique à Rennes, la clinique Burloud.
Comme quelques autres à l’époque, notre équipe mettait en œuvre une expérience innovante de psychothérapie institutionnelle.
En septembre 1971, un Conseil d’Administration parisien, effrayé par ce qui lui était décrit par quelques bureaucrates, m’a licencié.
S’en est suivi, durant 3 mois, un mouvement de résistance. Comité de soignés, comité de soignants. Comités de soutien, avec des familles, des professionnels, des citoyens, d’abord en Bretagne, puis au plan national.
Au bout de 3 mois, j’ai été réintégré.
Charlie Hebdo a accompagné et soutenu ce combat.
Chaque semaine, une chronique de Roger Gentis, psychiatre éminent parmi ceux qui se sont élevés contre l’enfermement asilaire, auteur de « Les murs de l’asile », était accompagnée de quelques dessins de Wolinski.
A la fin du mouvement, Wolinski a dessiné une page entière sur cette expérience, parue dans « Charlie Hebdo ». Dans la dernière bulle de cette page, il me fait dire « faites pas les fous, je reviendrai ».
Comme pour un grand nombre des membres de l’immense mouvement de sympathie autour de « Charlie », ce jour de deuil et de souffrance est aussi, pour moi un jour de colère (« dies irae ») : ma douleur est porteuses de révolte et de résistance.

Guy Caro, 7 janvier 2015

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.